Les essentiels

Pages

Categories

  • Les dates qui servent à rien


    23 décembre
    1909 Albert Ier devient roi des Belges
    25 novembre
    1970 Mishima se suicide
    17 novembre
    1869 Ouverture du canal de Suez
    4 novembre
    1870 Début du siège de Belfort
    18 octobre
    614 Édit de Clotaire II sur l’administration publique
    22 septembre
    1998 : Publication du Sommeil du monstre d'Enki Bilal.
    14 septembre
    1180 : Bataille d'Ishibashiyama au Japon.
    9 septembre
    1991 : Indépendance du Tadjikistan
    3 septembre
    2009 Ouverture de l'antre nouvelle version \o/
    19 aout
    1942 Tentative de débarquement des Canadiens à Dieppe
    14 aout
    1971 indépendance du Bahreïn.
    22 juillet
    1946 Fondation de l'OMS
    21 juillet
    -356 Incendie du temple d'Artémis
    2 juillet
    1816 naufrage de "la méduse"
    1er juillet
    -53 Auguste tribun a vie
    26 juin
    1918 la grosse bertha bombarde paris
    25 juin
    1967 les beatles : "All you need is love"
    24 juin
    1901 Picasso expose
    20 juin
    450 Attila vaincu en gaule
    19 juin
    1986 Mort de Coluche
    18 juin
    1948 Colombia sort le 33 tours
    17 juin
    1953 insurrection ouvrière a Berlin Est
    16 juin
    1963 La premiere femme dans l'espace
    15 juin
    1844 goodyear met au point le caoutchouc
    14 juin
    1951 UNIVAC le premier ordinateur commercialisé
    13 juin
    1983 pioneer 10 sort du système solaire
    12 Juin
    1963 Sortie de "Cléopatre"
    11 juin
    1644 Toricelli invente le baromètre
    10 juin
    1190 Barberousse meurt noyé
    19 mars
    2007 5ème éclipse solaire partielle du XXIème siècle
    4 mars
    1963 Appendicectomie le Liz Taylor
    3 février
    474 Début du règne de Léon II Le jeune
    1er février
    1954 Appel de l'abbé Pierre

Légende

Auteur : David GEMMELL
type : H & F
Année : 1984 (Traduction en français en 2000)


Le Hot linking, c'est mal.


Histoire : Suite à l’unification par Ulrich des tribus Nadir, l’empire Drenaï est menacé par une vague d’invasion. Le dernier rempart de l’empire est la forteresse de Dros Delnoch, peut être la plus grande forteresse jamais construite. Ses 6 murs devront tenir pendant 3 mois au minimum, le temps que les renforts se rassemblent pour repousser la horde barbare.
Le problème vient du fait que le nombre de défenseur a été drastiquement réduit ces dernières années, et le comte de Delnoch est gravement malade.
Il charge donc sa fille de ramener tous les défenseurs possibles pour la forteresse, ainsi que la Légende Drenaï : Druss, le Capitaine à la Hache.
Aidé des Trente, un ordre de prêtres combattants aux pouvoirs mystérieux, et de toutes les bonnes volontés prêtes à défendre les murs de la Dros, Druss la Légende devra mener son plus dur combat, qui semble sans espoir…


Commentaire : Légende m’a été conseillé par d’autres membres du forum du webzine 42. Et clairement, j’ai pas été déçu du voyage, au point que je suis en train de lire tous les autres romans du cycle Drenaï ^^.
Celui ci est le premier du cycle à avoir été écrit, mais le septième chronologiquement. Toutefois, ce n’est pas dramatique de le lire en premier ou après. Quelques petites choses sont révélées, mais de toute façon, les romans précédents traitant de Druss révèlent des détails sur les autres aussi. Donc, quelque soit celui qu’on lit, on a rapidement une vision globale de la vie de Druss, et ce sont les détails qui compte. A la rigueur, seul « Druss la Légende », le livre qui décrit les début du personnage, peut être bien à lire, afin d’avoir les détails de l’épopée qui à amené Druss à devenir un des héros les plus connus de Drenaï.
J’ai vraiment adoré ce livre. Tous ceux de Gemmell que j’ai lu pour le moment sont vraiment très bien, mais j’ai trouvé celui ci exceptionnel.


Tous les personnages ont leurs particularités qui leur donnent une dimension particulière, et ce même pour les personnages plus secondaires. Par ailleurs, et à contrario de pas mal d’autres romans du genre, il y a beaucoup de mort. Evidemment, c’est assez logique pour un livre quasiment entièrement centré sur un siège, mais l’impression de désespoir qui s’installe dans la citadelle est assez bien reporté sur le lecteur qui vois les personnages auxquels il a pu s’attacher disparaître les uns après les autres. On suit un peu l’état d’esprit des défenseurs, et à la fin, on se demande juste si un ou deux vont survivre.
Toutefois, ce n’est pas non plus une boucherie sans sens. Les personnages ne meurent pas pour un plaisir sadique, mais parce que leur fin est logique avec l’histoire.
Par ailleurs, ce roman à été commencé alors que David Gemmell pensait avoir un cancer, et devait être une métaphore de son combat contre la maladie. En soit, ce n’est pas forcément d’une grande importance au niveau du roman, mais on peut retrouver quelques allusions, comme les noms des murs de la forteresse, qui ne sont pas sans rappeler les stades de la mort annoncée de Kübler-Ross.


Du point de vue de l’univers, il est cohérent, et le cycle de Drenaï permet de voir les différentes manoeuvres géopolitiques, ainsi que les moments forts des grands empires. Pour le coup, avoir lu les romans précédent vous donne une vision d’ensemble des pourquoi de l’invasion Nadir, mais c’est très loin d’être un pré requis, puisque les tenants et aboutissants de la guerre sont abordés par les personnages à certains moments, permettant ainsi au lecteur d’intégrer ce siège dans l’univers. On n’est pas uniquement focalisé sur la chute des murs, mais aussi sur les conséquences d’un échec ou d’une réussite sur les diverses factions.


Globalement, du très très bon, que je vous encourage fortement à lire. C’est parmi les meilleurs livres que j’ai lu, et on est vraiment agrippé jusqu’a la fin, en se demandant si les hordes Nadirs vont déferler sur Drenaï, ou si Druss la Légende va les retenir. Pour ça, je vous laisse le découvrir :)

Comment Pages

There are 10 Comments to "Légende"

  • Pelops dit :

    « Un commentaire » : je réalise ton vœux

  • Kelein dit :

    Merci \o/ La prochaine étape, c’est « constructif » :D

  • Pelops dit :

    D’accord !

    je trouve en tout cas le petit paragraphe sur l’histoire très attirant du fait que j’adore ce type de romans. Je note donc le titre et penserais a me le procurer, une fois mes lectures actuelles terminées.

    Je ne pouvais quand même pas faire un aussi joli commentaire sans y mettre une pointe d’humour : « Druss la légende » ca sonne pas très bien, Malus Charisme !

  • Kelein dit :

    Héhé, on reparlera du Malus Charisme quand tu l’auras lu…. Druss transpire la classe. Par contre, je préfère Waylander comme personnage (un autre personnage de David Gemmell, qui apparait aussi dans le cycle de Drenaï, mais dans une trilogie située tout au début chronologiquement, et avec très peu de lien avec les autres, en dehors des liens background).

  • eat your potato dit :

    Si, Waylander (quelle classe aussi ce mec) a quand même beaucoup à voir avec la montée en puissance des Nadirs.
    Sinon bonne critique, mais fais juste gaffe aux quelques fautes qui se sont glissées dans ton texte.

  • Kelein dit :

    Hésite pas à signaler les fautes dans un commentaire, je les corrigerai (et je supprimerai le com’ pour que personne ne se rende compte que je fais plein de fautes :D)

    Et la montée en puissance des Nadirs,c’est ce que j’appelle un lien Background. A part la réapparition de l’arbalète et de quelques personnages dans « Loup Blanc », je n’ai pas vu énorméments de liens directs :)

  • eat your potato dit :

    Et l’origine de l’ordre des Trente, tu en fais quoi ? :p

  • Kelein dit :

    Ben les Trente sont pas fondamentalement lié à la saga de Druss, ils sont là régulièrement…. c’est une force qui fait partie du Background, pas un personnage transverse. Mais bon, comme leur création est liée à Waylander, à la rigueur, ouais. De toute façon, je n’ai pas dis qu’il n’y avait aucun lien, mais peu.

  • eat your potato dit :

    T’as gagné, je ne me souviens plus trop. Je reviendrai ergoter quand je les aurais relus.

  • kernheir dit :

    Lu Druss la légende et approuvé!
    j’attaque à présent Légende, et j’espère aimer autant que l’autre.
    J’aime la description concise mais efficace des combats qui n’alourdit pas la lecture et donne du peps au roman ;)

Write a Comment

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Raccourcis & Liens

Recherche

Dernier posts